Nombre de recruteurs: 2181
Emplois actifs: 194
mercredi, 13 juin 2018 08:56

Les compétences nécessaires pour lancer son entreprise

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Vous allez avoir besoin de recruter ou de vous associer à d’autres personnes pour assurer le lancement et le développement de votre entreprise ? Bref , vous constituez votre équipe pour lancer votre entreprise. C’est normal : un tel projet nécessite beaucoup de travail… et surtout des compétences variées, et très différentes selon les étapes. Il est probable que vous ne puissiez pas tout maîtriser, et que vous ayez besoin de vous entourer de personnes qui “savent faire”.

Mais qui savent… faire quoi au juste ? Comment pouvez-vous être certain(e) que la personne est bien celle qu’il vous faut ? Co ment pouvez-vous savoir avec certitude que cette personne sera utile au développement de votre activité ? Pour cela, il est nécessaire de faire le point sur les compétences que vous possédez déjà… et sur celles dont vous avez impérativement besoin pour mener votre projet à son terme. Vous pouvez les acquérir ou bien faire en sorte qu’ une ou plusieurs autres personnes intègrent votre projet

Dans ce cadre, nous vous proposons de reprendre une à une les étapes de la création d’entreprise et d’y associer des compétences obligatoires. Cela vous permettra d’identifier vos besoins plus facilement pour la suite.

1-Trouver une idée d'entreprise

A ce stade, rien n’existe encore. Il va donc falloir que vous mobilisiez des compétences de créateur… mais pas uniquement. Si vous devez être capable d’imaginer ou de repérer la bonne idée, celle sur laquelle vous allez bâtir l’ensemble de votre projet, vous devez également analyser, sélectionner et choisir. Cette phase est celle durant laquelle vous décidez concrètement de ce que vous allez faire. Ce qui signifie également dire non, écarter… en un mot, ouvrir des portes, mais aussi en fermer d’autres.

Si vous êtes une personne créative et que vous fourmillez d’idées, il est donc bon, à ce stade, de rechercher la présence de quelqu’un qui soit mesuré, et qui sache faire le tri au milieu de multiples informations et possibilités.

Les compétences nécessaires à ce stade :

  • Chercher les informations utiles en croisant les sources d’information et en appréciant leur fiabilité
  • Evaluer l’information et la traiter en faisant apparaître les données actionnables (utiles à la décision et à l’argumentation du projet)
  • Sélectionner l’information utile pour construire la décision
  • Identifier les parties prenantes du projet
  • Rencontrer les parties prenantes du projet pour ancrer le projet dans la réalité économique, sociale et environnementale
  • Prendre des risques : oser, accepter et s’approprier le changement.
  • Evaluer les risques.
  • Se projeter dans l’inconnu.
  • Surmonter les obstacles.

2- Déterminer le business model de l'entreprise

A ce stade, vous avez trouvé la bonne idée. C’est bien, mais cela ne suffit pas. Il vous faut à présent l’articuler autour du besoin identifié d’une cible spécifique. Pour cela, il vous faut réaliser une étude de marché ou un diagnostic, afin de déterminer si l’offre que vous souhaitez proposer à votre public constitue bien la réponse à une demande. Il vous faut également vous assurer que vos cibles seront prêtes à acheter votre solution (bien ou service) au prix que vous envisagez de fixer. Tout cela vous permettra de fixer votre business model, et donc de savoir comment votre entreprise sera viable et comment elle va se développer.

Vous avez donc besoin, durant cette phase, d’être extrêmement rigoureux et méticuleux. Vous devez en effet mener une enquête externe basée sur une méthode pertinente, et récupérer des informations qui vous seront utiles. Il vous faut ensuite tenir compte de ces données pour fixer votre ligne de conduite.

Les compétences nécessaires à ce stade :

  • Réaliser le diagnostic externe en vue de déterminer la stratégie de l’entreprise dans son environnement.
  • Elaborer une stratégie générale pour la future entreprise.
  • Construire un business model cohérent à la stratégie générale de l’entreprise.
  • Définir la méthode d’étude de marché la plus pertinente et la réaliser intégralement.
  • Utiliser les résultats de l’étude de marché pour faire valider ou faire évoluer les hypothèses du business model initial (clients, proposition de valeur, canaux, relation-clients).
  • Présenter son projet devant des tiers et convaincre.
  • Adapter le business model.

3- Fixer la stratégie marketing et opérationnelle

Vous savez précisément ce que vous allez vendre. Reste à fixer de quelle manière vous souhaitez le vendre. C’est donc le moment de parler de marketing et de communication. C’est un point fondamental. Une solution, même excellente, sera inexistante aux yeux du public si vous ne consacrez pas suffisamment de temps, d’énergie et de moyen à votre communication, ou si les canaux que vous utilisez ne sont pas les bons.

Il vous faut donc mobiliser vos compétences de communicant. Si vous avez peu d’expérience dans le domaine, choisissez de vous entourer de personnes inventives et audacieuses, qui vous permettront de vous démarquer. Attention cependant : la communication de votre entreprise ne doit en aucun cas être déléguée entièrement à une personne ou une agence. Vous devez impérativement contrôler ce qui est fait, ce qui est dit, ce qui est publié sur papier ou sur le net, etc...

Les compétences nécessaires à ce stade :

  • Elaborer une offre et une tarification cohérente et détaillée.
  • Elaborer la stratégie de distribution en déterminant les objectifs à atteindre et le budget à y consacrer.
  • Elaborer la stratégie commerciale en déterminant les objectifs commerciaux à atteindre.
  • Définir sa politique de communication et le budget à y consacrer.
  • Définir sa politique de fidélisation et le budget à y consacrer.
  • Définir la structure juridique, fiscale et sociale la plus adaptée.

4- Prévisionnel financier et gestion comptable

Vous en arrivez à présent à la gestion financière et au prévisionnel. Il va vous falloir manier les chiffres. Sans surprise, vous avez besoin de compétences techniques, spécifiques à la comptabilité. Si vous-même ne maîtrisez pas ce domaine, il faut vous faire conseiller par une personne qui, elle, s’y connaît. Toutefois, c’est également le moment de faire des arbitrages : il faut donc que votre esprit de décideur soit bien présent, encore une fois, lors de cette phase.

Les compétences nécessaires à ce stade :

  • Faire les bons choix de ressources pour le projet (RH, charges, investissements) et leurs montants.
  • Au regard des résultats du bilan, du compte de résultat et des ratios des SIG, arbitrer et prendre les décisions d’achat, d’investissement et de financement adaptées.

5- Lancer son entreprise : composer son équipe

Sans surprise, c’est la phase durant laquelle vous devrez mobiliser des compétences d’écoute et d’attention très accrues. Vous devez être en capacité de repérer les qualités dont vous avez besoin pour être bien entouré(e).

Les compétences nécessaires à ce stade :

  • Faire preuve d’initiative.
  • Etre force de proposition.
  • Impulser l’action.
  • Porter ses propositions.
  • Etre autonome : capacité à décider de ses buts et de ses moyens.
  • Travailler en équipe.
  • Ecouter les autres.
  • Aller chercher des ressources et des compétences.
  • Fédérer

6- Créer le business plan

Enfin, la dernière phase est celle du business plan. Il va falloir mobiliser des compétences organisationnelles et la capacité à rédiger de manière synthétique ce tout ce que vous avez détaillé jusqu’à présent. Il va également falloir enfiler le costume du commercial pour “vendre” le projet.

Les compétences nécessaires à ce stade :

  • Optimiser le business plan établi en s’assurant que le prévisionnel financier est conforme aux principes de bonne gestion d’une entreprise et aux objectifs des investisseurs.
  • Identifier les sources de financement les plus adaptées aux besoins.
  • Préparer une présentation orale et écrite convaincante.

source CCI NC

Lu 775 fois